Hanouka frappe a nos portes

Posté par  admin   à  ,       mercredi, décembre 9, 2020     791 Views     Laisser vos impressions  

Hanouka frappe à nos portes.
Bienvenue, bienvenues à ces lumières, bienvenue à toi fête des lumières.
Derrière ces lumières, c’est toi Hachem qui vient me rendre visite à Hanouka. Merci, merci de venir me réchauffer et me réveiller, me consoler et me rappeler d’espérer. Merci de ne pas m’oublier dans ce long exil .
Huit jours pendant lesquels je contemple ce feu et sens combien ta présence m’est indispensable. Ces lumières sont un médicament, nous disent nos sages, et cette fête possède une dimension de Bikour ‘holim ( Rabbi Na’hman nous dit qu’à Hanouka et Pourim D’ vient nous rendre visite comme on rend visite à un malade).
Tu nous aimes tant que tu nous as offert en cadeau cette dernière fête pour nous aider à tenir le coup et ne pas sombrer dans ce si long exil comparé à l’abime.
Il n’existe pas de plus grande obscurité que de me sentir loin de Toi. Toutes les difficultés que je rencontre et qui m’eloignent de toi, me font perdre confiance en l’amour que tu me portes, mais elles sont en réalité un appel à te chercher , à comprendre que je ne comprends rien et que c’est mieux ainsi. Il n’y a qu’une chose que je dois savoir, Tu es la lumière de ma vie, jamais ne m’abandonneras et très bientôt moi et tout le monde saurons qui Tu es réellement et à ce moment nous rirons de toutes ces fausses frayeurs qui aujourd’hui nous obscurcissent la vie comme la Grèce à l’époque des Maccabim.
Je contemple la flamme de ces lumières et sens leur chaleur envahir mon cœur et mon âme. Je ne veux pas qu’elles s’éteignent, je prie pour qu’elles nous amènent directement à ton dévoilement total, avec Machiah.
Pour y arriver, je veux apprendre à Te voir dans tout ce qui m’entoure et entendre les messages que tu m’envoies. A travers ces flammes qui brillent tous les soirs de Hanouka, également Tu me parles, comme toujours . Elles me rappellent que comme le feu je veux être toujours empressée, volontaire et enthousiaste à faire ta volonté, brûler d’un amour incandescent pour Toi.
Mais surtout que je ne brûle personne autour de moi, juste que j’eclaire, je réjouisse, réchauffe tout ceux qui traversent ma vie. Le feu, correspond à un des éléments de mon corps, et je le veux équilibré. Aide moi mon D’ à ce que mon feu interieur le soit suffisemment pour me permettre de me réaliser, de donner, d’accomplir ta volonté avec humilité et joie. Surtout qu’il ne m’entraîne pas à m’enorgueillir ou m’énerver. Qu’il trouve son equilibre.Point.
Cette fête de hanouka, au plus profond de l’hiver, du froid etde la nuit, symbolise la victoire du juif contre les forces du mal que représente la Grèce, mais également me donne les forces pour lutter aujourd’hui contre le grec qui est en moi et qui m’éloigne de toi. Qui me fait oublier que Tu m’aimes, et que je suis ton enfant. Qui refuse de me laisser voir ta présence et ta providence dans ma vie. Mais de la même manière que les Maccabim les vainquirent, je vainquerai également le mal sous toutes ses formes. Tous ces sentiments qui obscurcissent ma vue et ma vie, comme la tristesse, la peur, le doute, la solitude, le tourbillon…Hanouka vient et me guerit …à une condition…celle de te remercier pendant ces huit jours.
En effet ces jours ont été fixés pour remercier et louer car grâce au remerciement nous façonnons le recepatcle qui accueillera la magie de cette fête et nous sortira en Gueoula.
Alors, on y va, c’est parti, fêtons notre victoire, remercions, et accueillons le roi Machiah dès maintenant.
Léa Bennaim

A propos