Le mariage: un cadeau divin

Posté par  admin   à        lundi, janvier 25, 2016     707 Views     Laisser vos impressions  

Le Mariage, c’est un Cadeau divin, le couronnement de l’humanité.D.ieu dit: « Croissez, multipliez et emplissez la terre » (genèse 1,28). Lorsque l’homme naît, le Ciel décide quelle épouse va lui être destinée. Atteignant l’âge adulte, celui-ci part à sa recherche… C’est le début du Shidoukh!

Or, cette recherche paraîtra parfois contraignante, voire décevante. A l’individu de ne pas s’entêter,ni sur la personne, ni sur un lieu ou un moment donné, car rien n’est plus dissimulé aux yeux de l’homme que ce qui concerne le Shidoukh. Aussi, quand bien même aurait-il découvert « le conjoint idéal », unique en cette génération, de par sa personnalité, sa position sociale, sa richesse ou ses liens familiaux, l’homme ne devra jamais « forcer » la situation. Personne ne sait ce que lui réserve l’avenir.

 

S’en remettre à Dieu

Il vaudra mieux s’en remettre, simplement, à l’Eternel! Si l’arrangement agrée la Volonté divine, alors il se réalisera. Maintenant, plus tard, peu importe! Car tout finit comme D.ieu le décide. La déception, l’inquiétude ou la douleur n’ont pas leur place. Seule la Foi et la Confiance en D.ieu devront nous guider dans la plus belle des entreprises.

Pour ce faire, le Tout-Puissant nous conduit avec amour sur le chemin du repentir, et nous fait accéder au remède qu’on nomme « Kavanot (Intentions) de Elloul ». Précisons: au mois de Elloul, les portes du repentir s’ouvrent tout grandes. « Si je monte au Ciel, je Te trouve, si je descends aux enfers, Tu es là ». D.ieu est là, omnipresent, disponible, à notre écoute.

Si l’homme se renforce dans son service divin, pratiquant avec humilité Torah et Prière, et recherche le lien privilégié qui l’unit aux Tsadikim authentiques, alors il reviendra à sa source et (re)trouvera son épouse, qui le suivra.

Notre père Avraham nous a révélé un secret: afin de trouver une épouse pour son fils Yits’hak, il envoya son serviteur Eliézer, et lui déclara (genèse 24,8): « Et si cette femme ne consent pas à te suivre… ». En hébreu, les initiales du verset forment: « Elloul » – « la femme consent ». C’est donc grâce aux bonnes intentions du mois d’Elloul, que l’homme méritera de trouver son épouse, qui sera consentante.

Quelques conseils pour un Shidoukh parfait:

a) Prier et remercier D.ieu, sincerement, pour tous ces miracles au quotidien, personnels et

collectifs. Surtout après avoir traversé un danger. Car rien n’est naturel ni laissé au hasard…

b) Etudier la Halakha (règles pratiques de la Torah), qui éveillent l’homme à la crainte divine et à la

pratique des Mitsvot.

c) Aller écouter un enseignement de la bouche d’un Rabbi Authentique, qui détient la véritable

Connaissance, et l’enseigne avec vérité et droiture. Sa Torah – également nommée Callah (mariée),

sait accorder deux textes qui semblaient contradictoires mais, en réalité, se complètent. Le

Shidoukh, de manière semblable, rapproche deux individus qui paraissaient opposés.

d) Donner beaucoup et souvent à la Tsédaka, avec joie.

e) Accomplir les mitsvot de ‘Hanouka, allumer les Lumières et dire le Hallel.

f) Réciter avec force la Chirat haYam (« Az Yashir Moché… »).

g) Bénir le renouvellement de la lune (Birkat haLévana).

Une prière à réciter fréquemment:

Maitre du monde, prend-nous en pitié ainsi que tout Ton peuple Israël. Procure à chacun le conjoint prédestiné par le Ciel. Et que les couples ne s’entremêlent pas, à cause de nos fautes, D.ieu préserve.Qu’au contraire, chacun mérite de trouver son conjoint, désigné réellement pour lui par le Ciel (en particulier untel). Marie-nous, toujours selon Ta verité, que nous méritions de faire de bons Shidoukhim, comme Tu le souhaites, et comme il est écrit: « La femme sensée est un don de l’Eternel » (Michlé 19,14). 

Seigneur unique, empli de miséricorde à notre égard, Toi qui sait tout jusqu’à la fin des temps, Toi qui gouverne ton monde avec bonté et tes créatures avec compassion, prends-donc en pitié tous les jeunes gens, au sein de Ton peuple Israël, fais-nous connaître Ta volonté, montre-nous comment trouver celui-celle que Tu as destiné à nos enfants. 

Que par le mérite des Tsadikim qui représentent la Connaissance véritable en ce monde et en tous les mondes, nous méritions de trouver la conjointe de chaque membre du peuple d’Israël, de les marier et qu’ils vivent dans le Bonheur et la Paix. Que l’épouse ne s’oppose pas au mari, à D.ieu ne plaise, et qu’ils résident dans un état de sainteté et de pureté, selon Ton bon Vouloir. 

Que l’ensemble du peuple juif préserve le « Brit kodech » (Alliance de Morale divine), car de lui dépend toute la Torah. Il représente l’épreuve et le libre-arbitre de tout individu en ce monde. Et que chaque homme mérite d’engendrer, avec son épouse, des garcons et des filles, des générations nombreuses et sans fin, tous vivants et en bonne santé, chacun prêt à te servir et te craindre à jamais. Que tous te [re]connaissent, Toi et les Tsadikim que Tu as choisi, et que se dévoile la Sainte Connaissance qu’ils ont su révélé en ce monde, Amen.

Meir Haddad  shabat.breslev@gmail.com

A propos