LE PETEK

Posté par  admin   à        dimanche, décembre 25, 2016     152 Views     Laisser vos impressions  

Par Meir Hadad          

Rabbi Na’hman envoyée à Rabbi Israël Dov, le 23 Tamouz 5682 (9 Juillet 1922), par voie surnaturelle, 112 ans après son décès ! Elle contient des secrets non encore élucidés complètement. Elle renseigne sur la Guéoula (Délivrance Messianique) et apporte le remède souverain pour tous les besoins de chacun, la Ségoula (Remède mystique) célèbre maintenant et qui a fait ses preuves. Il est bon de la répéter très souvent, surtout en période de besoin ou de détresse qu’à Dieu ne plaise :  » NA NA’H NA’HMA NA’HMAN MEOUMAN  » .C’est le nom du Tsadik associé au nom de Dieu en une combinaison kabalistique sublime.

Les circonstances:

  • Personne ne savait qu’Israël Dov avait mangé aux aurores du jeûne du 17 Tamouz. Et sur le Pétek on lit comme preuve qu’il lui est bien adressé  » Et le signe, 17 Tamouz diront que tu n’as pas jeûné « .
  • Le Pétek fut découvert par Israël Dov dans son armoire personnelle, fermée à clef, qu’il était seul à posséder.

Les enquêtes:

  • Rabbi  » Motel  » de Slonim chef du courant ‘hassidique de Slonim, il était connu pour son sérieux et sa gravité. Il était très craint à Tibériade et ne riait jamais. Pourtant il éclata d’un fou rire gigantesque et prolongé quand Israël Dov lui raconta qu’il avait reçu un Pétek de Rabbi Na’hman. Il aimait beaucoup Israël Dov et étudiait avec lui. Il convoqua tous ses ‘hassidim et leur fit passer un interrogatoire très serré. Il examina, scruta et ne laissa de cesse à personne dans le village de Tibériade pour savoir qui avait écrit ce Pétek. Ses ‘hassidim dépendaient de lui à plus d’un titre et personne n’aurait oser lui dissimuler quoi que ce soit. Il ne trouva rien. Personne. C’est pourquoi il réunit toute sa communauté et devant le miracle de la réception du Pétek, il leur déclara solennellement lever toute opposition à la ‘Hassidout Breslev.
  • Plus près de nous: ‘Hana Koren graphologue incontestée de l’Université de ‘Haifa examina un mois durant le Petek. Elle conclut qu’au moins un mot était bien de la main de Rabbi Na’hman lui même. Pour ce mot, on dispose en effet de manuscrits connus de Rabbi Na’hman avec le même type de caractère. Pour les autres mots, leurs caractères sont inusuels et associent des caractères d’écriture Rachi, des caractères d’imprimerie etc.. et elle n’avait pas d’éléments de comparaison. Elle affirma que le Pétek avait été écrit par un tuberculeux et l’on sait que Rabbi Na’hman souffrit de cette maladie.
    · Le papier analysé par un laboratoire de l’identité judiciaire, datait d’une soixantaine d’année auparavant, ce qui correspondait à la date de réception du Pétek.

Les recommandations

  • Rabbi Istrak Breïter: comptait parmi les dirigeants Breslev de Pologne. Rabbi Israël lui fit transmettre le Pétek peu avant la 2ème guerre mondiale. Rabbi Istrak Breïter déclara  » Le Pétek est un grand miracle dans l’obscurité de notre génération. « 
  • Rabbi Chlomo Weiksler: dirigeant Breslev de Jérusalem. Connu pour être un érudit de renom et un Tsadik, expert dans la partie ésotérique de la Thora. C’était un ami de Rabbi Israël Dov. Il déclara sur le Pétek :  » C’est une grande merveille… et sur seulement la 1ère lettre Noun de la signature, on pourrait écrire des pages entières d’après la Kabbale.
  • Rabbi Moche Feinstein: La plus grande compétence dans la loi juive de son époque:  » J’ai pu voir une lettre secrète qu’il (Rabbi Israël Dov) possède, chose éminemment merveilleuse « .
  • Le Rav Levi Na’hmani, kabaliste, visita Rabbi Israël Dov à plusieurs reprises. Il examina le Pétek et prédit à Rabbi Israël Dov (d’après le Pétek) qu’il vivrait 106 ans!

La richesse insondable du Pétek

Beaucoup de commentaires, de livres et de guématriot (valeurs numériques) furent écrits sur le Pétek et surtout sur la signature qui en est l’essentiel, de même que sur le nom de l’ange préposé à Roch Hachana. Citons par exemple :

  • NA NA’H NA’HMA NA’HMAN MEOUMAN = 354 (ceux sont les 10 mélodies)
  • SIM’HA (joie) + 1 (valeur du mot entier) = 354
  • 354 + 4 (les 4 mots NA, NA’H…) = 358 = Machia’h (messie)
    Rabbi Nathan explique que les 10 mélodies sont synonymes de joie, ce que l’on retrouve par les valeurs numériques
    .

La Ségoula du Nom Na’hman

  • La force du nom: Les noms des Tsadikim ont la vertu d’aider ceux qui les prononcent. Ou ceux qui les portent sur soi comme les Talisman du Baal Chem Tov sur lesquels était écrit son nom.
  • Les effets du nom: Le jour de Kippour, le Cohen Gadol prononçait le Nom Ineffable, le Nom explicite de Dieu et amenait la Téchouva sur Israël. Les saints noms de Dieu ont la vertu de réaliser des miracles et de changer les lois de la nature. Et l’on sait maintenant que dans la signature du Pétek, le nom du Tsadik est combiné au Nom d’Hachem…

A propos